Retour Back_arrow Created with Sketch.

Le feu : essentiel depuis la nuit des temps

Dans la foulée, les hommes trouvent une autre utilité au feu, celle de les aider à préparer la nourriture qui s’avère plus digeste et nutritive une fois cuite. Grâce au feu, les hommes sont capables de conserver et de stocker la viande fumée.

Quelle est donc cette fascination pour le feu ? Alors que l’on peut se chauffer de nombreuses manières différentes, pourquoi accordons-nous encore une importance à l’intégration d’un foyer au cœur de nos maisonnées? Il faut remonter à sa découverte par l’homme à la préhistoire pour comprendre que le feu tient une place essentielle dans notre vie. 

Pour un hasard, c’est un hasard… qui met le feu sur la route des hommes il y a plus de 400 000 ans. Alors que l’humanité n’en est qu’à ses balbutiements, seule la Nature use du feu selon son bon vouloir. C’est sans doute le pouvoir de fascination des flammes qui intrigue les hommes, voyant que des feux allumés naturellement tiennent les animaux sauvages à distance. Fascinés et assez curieux, nos ancêtres osent s’en approcher et font tout ce qu’ils peuvent pour le conserver et ainsi se protéger. Sans cette découverte, nous continuerions peut-être à nous réfugier dans les arbres à la tombée de la nuit pour ne pas servir d’encas aux animaux sauvages.

Afin de profiter de cette protection véritablement tombée du ciel, les hommes se regroupent naturellement autour du feu. En se rassemblant de cette manière, ils comprennent vite que le feu est aussi une source de chaleur qui leur permet de résister davantage aux températures plus froides et aux intempéries, en plus de leur procurer un éclairage la nuit. 

Dans la foulée, les hommes trouvent une autre utilité au feu, celle de les aider à préparer la nourriture qui s’avère plus digeste et nutritive une fois cuite. Grâce au feu, les hommes sont capables de conserver et de stocker la viande fumée. Ils la gardent en réserve pour les journées où le mammouth n’est pas au rendez-vous. Désormais, ils se rassemblent aussi autour du feu pour prendre leurs repas. Autant dire que le feu, entretenu régulièrement, devient un élément central qui se révèle être un vecteur de socialisation. Le « foyer » vient de naître et procure aux hommes la sécurité, mais aussi la possibilité de se reposer et de récupérer.

Avec la domestication du feu, les hommes apprennent à le maîtriser et à le recréer quand ils en ont besoin. Le feu prend alors davantage d’importance dans l’évolution d’Homo erectus. Tout s’accélère, ses utilisations se multiplient. Le feu permet de fabriquer des outils de pierre et de durcir les pointes des épieux pour la chasse, par exemple. Plus tard, il sert à cuire la poterie puis à fondre le métal et bien plus tard encore à fabriquer du verre à partir de sable. En agriculture, le brûlage d’une terre, le brûlis, la rend plus fertile. À l’ère industrielle, c’est l’avènement de la machine à vapeur puis du moteur à combustion interne et externe… Sans le feu, rien de tout ceci n’existerait.

Encore aujourd’hui, le feu continue de jouer un rôle essentiel dans nos activités quotidiennes et économiques. À la maison ou au chalet, que ce soit pour nous chauffer, festoyer ou simplement pour prendre une pause et récupérer du rythme effréné de nos vies, le feu reste un élément central rassembleur autour duquel nous aimons nous réunir.  

 

Découvrez d’autres poêles et foyers contemporains Stûv