loading gif
Catégories
Nouvelles

Stûv à New-York

Stûv America participera au Architectural Digest Home Design Show à New York City du 20 au 23 mars 2014.

Cette année, Stûv America illuminera de ses feux l’entrée du Architectural Digest Home Design Show à New York City.

C’est avec le Stûv’tainer que les Stûv seront présentés aux Newyorkais et Newyorkaises!!

Venez vivre l’expérience Stûv pour de vrai et constater tous les avantages d’intégrer un poêle ou un foyer Stûv à votre intérieur.

 

 

Cliquez ici pour obtenir plus d’information sur le Architectural Digest Home Design Show.

Catégories
Nouvelles

Stûv America et la maison PUR-Z

Les 23, 24, 25 et 26 mai dernier, lors de la 25ième édition du Salon International du Design Intérieur de Montréal, était dévoilée en grande primeur la maison PUR-Z Signature, fruit d’une collaboration exceptionnelle entre les industries Bonneville et Blouin-Tardif Architecture-Environnement.

STÛV AMERICA, fier partenaire de ce projet, y présentait un foyer Stûv 21-85 clad SF2 gris anthracite intégré de façon magistrale à l’architecture unique et visionnaire de cette maison.

Catégories
Nouvelles

Stûv America honoré!

Lors de la soirée, trois étoiles ont été remises en présence du consulat général de Belgique, de maintes personnalités connues du milieu des affaires ainsi que de l’honorable Denis Coderre, alors député Libéral de Bourassa.  Ce Grand Bal est l’occasion depuis plusieurs années d’honorer les entreprises belges et canadiennes qui ont performé en cours d’année. Les entreprises en nomination sont choisies parmi  plus de 70 filiales belges établies au Canada et près de 50 filiales canadiennes en Belgique. Après 7 ans de mise en marché sur l’ensemble du territoire nord-américain et fort de ses 28 points de vente, Stûv America s’est vu honoré de la première Étoile d’Or, le prix le plus prisée du Grand Bal.

Catégories
Mode de vie Stûv

Le feu : essentiel depuis la nuit des temps

Quelle est donc cette fascination pour le feu ? Alors que l’on peut se chauffer de nombreuses manières différentes, pourquoi accordons-nous encore une importance à l’intégration d’un foyer au cœur de nos maisonnées? Il faut remonter à sa découverte par l’homme à la préhistoire pour comprendre que le feu tient une place essentielle dans notre vie.

Pour un hasard, c’est un hasard… qui met le feu sur la route des hommes il y a plus de 400 000 ans. Alors que l’humanité n’en est qu’à ses balbutiements, seule la Nature use du feu selon son bon vouloir. C’est sans doute le pouvoir de fascination des flammes qui intrigue les hommes, voyant que des feux allumés naturellement tiennent les animaux sauvages à distance. Fascinés et assez curieux, nos ancêtres osent s’en approcher et font tout ce qu’ils peuvent pour le conserver et ainsi se protéger. Sans cette découverte, nous continuerions peut-être à nous réfugier dans les arbres à la tombée de la nuit pour ne pas servir d’encas aux animaux sauvages.

Afin de profiter de cette protection véritablement tombée du ciel, les hommes se regroupent naturellement autour du feu. En se rassemblant de cette manière, ils comprennent vite que le feu est aussi une source de chaleur qui leur permet de résister davantage aux températures plus froides et aux intempéries, en plus de leur procurer un éclairage la nuit.

Dans la foulée, les hommes trouvent une autre utilité au feu, celle de les aider à préparer la nourriture qui s’avère plus digeste et nutritive une fois cuite. Grâce au feu, les hommes sont capables de conserver et de stocker la viande fumée. Ils la gardent en réserve pour les journées où le mammouth n’est pas au rendez-vous. Désormais, ils se rassemblent aussi autour du feu pour prendre leurs repas. Autant dire que le feu, entretenu régulièrement, devient un élément central qui se révèle être un vecteur de socialisation. Le « foyer » vient de naître et procure aux hommes la sécurité, mais aussi la possibilité de se reposer et de récupérer.

Avec la domestication du feu, les hommes apprennent à le maîtriser et à le recréer quand ils en ont besoin. Le feu prend alors davantage d’importance dans l’évolution d’Homo erectus. Tout s’accélère, ses utilisations se multiplient. Le feu permet de fabriquer des outils de pierre et de durcir les pointes des épieux pour la chasse, par exemple. Plus tard, il sert à cuire la poterie puis à fondre le métal et bien plus tard encore à fabriquer du verre à partir de sable. En agriculture, le brûlage d’une terre, le brûlis, la rend plus fertile. À l’ère industrielle, c’est l’avènement de la machine à vapeur puis du moteur à combustion interne et externe… Sans le feu, rien de tout ceci n’existerait.

Encore aujourd’hui, le feu continue de jouer un rôle essentiel dans nos activités quotidiennes et économiques. À la maison ou au chalet, que ce soit pour nous chauffer, festoyer ou simplement pour prendre une pause et récupérer du rythme effréné de nos vies, le feu reste un élément central rassembleur autour duquel nous aimons nous réunir.

Catégories
Études de cas

La Grange

Un lieu de rassemblement et de fête!

LA GRANGE
Cette ancienne grange, qui avoisine maintenant une résidence secondaire, avait perdu toute utilité et menaçait ruine. Voulant la sauver d’une perte imminente, le propriétaire a eu l’idée d’en faire une maison pour ses enfants : un lieu de rassemblement et de fête.

ARCHITECTURE D’ORIGINE
La Firme tenait à préserver les qualités architecturales vernaculaires du bâtiment d’origine. La structure initiale a donc été entièrement récupérée. Chaque pièce de pruche du parement et de la structure a été numérotée pour être ensuite réinstallée : c’est cette ossature qui a guidé l’organisation de l’espace.

UN ESPACE INTÉRIEUR REPENSÉ…
L’étage qui abritait autrefois le cheptel est devenu le niveau d’habitation principal. Il offre aux résidents différents degrés d’intimité grâce à ses multiples zones : ouvertes, mi-ouvertes et fermées. Mais surtout, ses 30 pieds de hauteur en font un espace qui respire et qui connecte majestueusement avec le décor naturel.

… ET INTÉGRÉ À SON ENVIRONNEMENT
Il faut dire que le site, campé au pied du mont Owl’s Head, offre une vue grandiose que nous avons mise à profit par une généreuse fenestration. De là, le paysage agricole ancestral reste quasi intact.

 

 

Architecture: La Firme – Photo: Ulysse Lemerise

Catégories
Études de cas

Résidence CEDRUS

Situé en bordure du lac Gate, sur un terrain de près de 80 000 pi2, modérément en pente, le chalet s’implante à la limite d’un boisé de cèdres matures aux troncs obliques majestueux. Bien que l’empreinte au sol du bâtiment de deux étages soit importante, les toitures sont inclinées dans le même sens que les pentes du site afin d’en minimiser la volumétrie et harmoniser son intégration au paysage.

L’accès principal se fait de plein-pied à l’étage supérieur par un grand portique extérieur protégé par une toiture. L’étage inférieur, où se trouvent les espaces de vie (séjour, cuisine, salle à manger), est au même niveau que le sol extérieur avoisinant, permettant un accès facile au terrain par de nombreuses portes sur les trois façades du côté du lac.

Une grande terrasse adjacente à la chambre des maîtres offre le point de vue le plus dégagé sur le lac et un espace d’ensoleillement généreux pour ses occupants. Les extrémités des deux axes de circulation, qui desservent les espaces intérieurs, se terminent par une ouverture offrant un cadrage unique sur le paysage. Le chalet est composé de revêtement de pierre et de cèdre, matériaux naturels propres au lieu et les toitures en acier fini zinc se retournent partiellement sur les façades à la manière d’un écrin protégeant sont contenu tout en laissant la beauté du paysage pénétrer au cœur du projet.

 

Architecture : Eric Joseph TREMBLAY, architecte (BOOM TOWN)
Design intérieur : BOOM TOWN et Mario Januario (MJ Design) 
Photographe : Angus McRitchie

Catégories
Études de cas

Chalet du Bois Flotté

Le chalet du Bois Flotté se dépose avec simplicité sur les terrasses en pente légère surplombant Cap-à-l’Aigle et dominant le fleuve. On peut y observer, au loin, La Malbaie et le lent mouvement des marées. Il rappelle les premières habitations qui ont été érigées le long de la vallée du Saint-Laurent avec ses toits à deux versants sur des volumes rectangulaires, devenus archétypes de la maison de rang.

Deux corps de bâtiment s’assemblent perpendiculairement pour former une composition aussi rustique que raffinée. L’acier de la toiture, qui se prolonge parfois pour envelopper les murs, et le bardage de cèdre des pignons, également présent dans certaines portions des murs latéraux, forment un ensemble étonnant. L’oxydation de l’air marin viendra donner graduellement au cèdre cette teinte argentée caractéristique des habitations de bord de mer. Les formes sont régulières et se découpent pour mieux cadrer le paysage et permettre l’accès au terrain par la terrasse à l’angle des deux volumes. De larges ouvertures vitrées permettent aux occupants d’observer la nature. Le projet s’ancre en ce lieu, tel un bout de bois, flotté par le temps et les courants, offrant un havre de repos, humble et discret, niché dans la beauté du paysage. Une économie de moyens, une simplicité des lignes qui ne négligent pas le confort nécessaire à la contemplation et à la mise en valeur du panorama. Une modestie désirée, une discrétion assumée sous les cieux flamboyants de Charlevoix.

L’aménagement intérieur s’articule sur deux axes de circulation. Chaque espace est conçu pour répondre aux besoins des occupants dans une approche minimaliste, à la scandinave. Les dalles de béton polies se déposent sur le sol, en deux demi-niveaux, permettant d’augmenter le volume intérieur des espaces de séjour, ouvert sur le paysage par un immense mur de verre couvrant la totalité du pignon ouest. Une échelle mobile donne accès à une petite mezzanine, véritable prolongement des chambres d’enfants situées dessous. Elle offre une aire de jeux et de détente en retrait du monde des adultes.

Le chalet du Bois Flotté c’est aussi l’histoire de rencontres dont les clients occupent la place centrale. C’est ainsi qu’ils les résument : « C’est avant tout un coup de cœur pour le site magnifique des “Terrasses Cap-à-l’Aigle” qui est à l’origine du projet. Lors de nos vacances familiales, à l’été 2016, nous avons été séduits par la une vue imprenable sur le fleuve Saint-Laurent, les ciels changeants et les couchers de soleil à couper le souffle, offrant selon les jours et les saisons, des paysages toujours renouvelés! Nous voulions un nouvel espace de vie de famille coupé de la routine et de la grande ville où nous pourrions venir nous ressourcer entre nous et entre amis. Chaque membre de la famille a imaginé un morceau du projet. C’était une façon de nous enraciner un peu plus au Québec et de concevoir un “chez-soi” qui nous ressemble. Imaginer des espaces et des ouvertures qui mettent en valeur un paysage aussi grandiose était une façon pour nous de rendre hommage à cette terre d’accueil. Les espaces sont pensés afin d’offrir à chacun son petit coin à lui, tout en favorisant les moments passés en famille. Enfin, c’est une histoire d’alchimie avec notre architecte qui a su saisir la nuance entre une maison de vacances et un chalet de fin de semaine, et qui s’est laissé séduire par le site et inspirer par notre projet. »

Ce sont toutes ces conjonctures qui ont donné naissance au Chalet du Bois flotté. Ses couleurs rappellent celles du bois, drossé sur la côte par l’action du vent, des courants ou des marées. Ce projet est tel le morceau de bois qui a flotté longtemps dans l’eau salée où il a participé au biotope, fournissant abri ou nourriture aux petits animaux marins, poissons ou autres espèces aquatiques, et peut désormais servir d’abri aux oiseaux ou à d’autres espèces animales et permettre la pousse de certaines plantes maintenant qu’il est sur la terre ferme.

La conception du projet se fait avec, en toile de fond, ce désir d’harmonie avec la nature. Construire avec une économie de moyens financiers force à réduire les superficies, ce qui permet de réduire l’empreinte écologique autant que l’empreinte au sol. C’est une occasion de construire écologiquement, une occasion de se demander comment occuper l’espace sans prendre toute la place. L’implantation compacte de la construction permet de conserver intact l’aspect naturel du site. Ce qui pourrait être considéré comme une contrainte démotivante a plutôt été abordée comme un défi créatif stimulant qui permet de trouver des réponses simples à certains problèmes complexes. Alors que la taille des ménages n’a cessé de diminuer depuis les cinquante dernières années, la superficie des habitations n’a, quant à elle,  cessé de croître*. On ne saurait compenser cet accroissement des superficies par les avancements technologiques qui requièrent la production d’équipement et de composantes électroniques nécessaires pour faire des habitations « performantes ».

Afin d’assurer une intégration harmonieuse du projet avec le site, des maquettes physiques et virtuelles du terrain ont été réalisées dans le but de concevoir un projet qui se dépose sur le sol naturel tout en créant des vues sur le fleuve. Mettant en relation certains endroits choisis du chalet avec les côtes montagneuses de Pointe-au-Pic et de La Malbaie. À cet effet, un coin lecture et contemplation (nook) a été spécifiquement aménagé dans l’espace de circulation menant aux chambres, face à un mur de verre, par lequel on peut également rejoindre la terrasse extérieure et le terrain, créant une connexion réelle avec la nature environnante.

* Barkenbus, Jack. 2008. « Supersizing the American Dream in an Era of Climate Change ». Environmental Law Institute 38 (12). 

 

Architecture & Design intérieur: atelier BOOM-TOWN
Photo: MAXIME BROUILLET

Catégories
Études de cas

La maison dans la montagne

Récemment achevée, cette maison à trois niveaux et quatre chambres à coucher pour une jeune famille est située sur un terrain de 120 acres au sommet d’une montagne, près du village pittoresque de Rhinebeck dans le nord de l’État de New York, et est conçue pour passer d’une résidence de fin de semaine à une résidence principale au fil du temps. Une longue maison principale en forme de grange linéaire et un hangar à voitures secondaire ont été placés autour d’un champ ouvert et d’une piscine, rappelant les aménagements traditionnels des fermes et suivant un style inspiré par l’environnement rural.

La résidence principale, qui s’étend sur plus de 465 mètres carrés (5 000 pieds carrés), présente des pièces aérées, des plafonds avec poutres apparentes, un bel éclairage naturel et des vues soigneusement définies qui mettent en valeur le paysage saisonnier en constante évolution.

La résidence principale est divisée, tant dans sa forme que dans sa fonction, en un espace de vie commun et une section de chambres à coucher privées, par un escalier central composé de marches flottantes et ainsi que par un puits de lumière faisant toute la largeur du toit.

Au rez-de-chaussée, un côté de la maison comprend deux chambres d’enfants et une suite parentale. L’autre moitié comprend une pièce de détente, un salon, une salle à manger et une cuisine.

Les espaces de vie présentent des portes coulissantes en verre de 2,4 m sur 2,4 m menant directement aux terrasses pour les réceptions en plein air.

En bas se trouve un sous-sol pleine grandeur comprenant une salle de cinéma, une salle de jeux, une cave à vin, un bureau et une suite pour les invités.

À l’étage se trouve un loft lumineux, blanc, minimal et multifonctionnel, éclairé par plusieurs puits de lumière.

Le hangar à voitures, situé à proximité, est composé d’un garage pour trois véhicules, d’un espace d’entreposage et d’un atelier au rez-de-chaussée, avec une salle de musique adaptable et un studio à l’étage.

Dès le début du processus de conception (voir croquis conceptuel), intégrer un foyer central était un élément essentiel demandé par le client. Le foyer a été conçu pour constituer un point central – physiquement et visuellement – et une caractéristique de la maison principale, avec la possibilité d’avoir un feu ouvert, un facteur important pour le client, surtout pendant les mois plus froids en Nouvelle-Angleterre.

Intégrant un double foyer encastré au bois de Stûv, avec un manteau flottant en noyer massif de 4,9 m de long et un magnifique placage de pierre locale coupé à la main, la cheminée double hauteur en pierre unique et personnalisée a mis en valeur le vaste espace de la grande salle, et a contribué à créer une esthétique rustique moderne visuellement remarquable.

De plus, derrière le foyer se cache un espace inattendu, avec un plafond cathédral et un luminaire suspendu fait sur mesure, délibérément créé pour être plus intime et convenir mieux aux adultes. Le côté du foyer où se trouve la grande salle est plus ouvert et public, et convient à une utilisation familiale pendant la journée. La pièce de détente cachée derrière le foyer est conçue pour ces précieux moments de détente après les heures de travail, lorsqu’il est temps d’ouvrir un bon rouge conservé à la parfaite température dans la cave à vin au sous-sol – c’est un espace plus calme, apaisant et éclairé seulement par le feu et les luminaires suspendus aux couleurs chaudes.

Des poêles à bois Stûv autonomes ont également été utilisés pour l’espace bureau et bibliothèque et pour la partie supérieure du hangar à voitures qui sert aussi de salle polyvalente pour lire, jouer de la musique ou faire du yoga. Cet espace de loft particulier ressemble à un grenier, avec des poutres en bois apparentes et une vue directe sur les chênes avoisinants. La douce lueur du feu aide à transformer l’espace en un espace chaleureux, confortable, accueillant, contemplatif et même méditatif : une maison dans les arbres, moderne et surélevée parfaite pour un guitariste amateur de jazz qui apprécie les imprimés ukiyo-e japonais.

Catégories
Conseils et techniques

L’ABC de l’achat d’un poêle ou d’un foyer

C’est décidé. Vous voulez remplacer le foyer désuet dans le salon, ou vous débarrasser du poêle fatigué qui encombre le sous-sol, ou encore revamper avec style votre ancien foyer de maçonnerie… Facile à dire, mais pas si facile à faire pour avoir un résultat qui vaille le coup et qui réponde à vos besoins. Foyer, poêle, encastrable, puissance, efficacité, rendement… Et si on commençait par le début ?

Pourquoi désirez-vous un appareil de chauffage d’appoint ? Pour réchauffer votre petite famille par une journée glaciale, festoyer à l’occasion avec des amis autour d’une flamme réconfortante, créer une ambiance chic et décontractée pour accompagner vos repas en amoureux ou simplement économiser sur votre facture de chauffage ? Peu importe, il est tout d’abord important de déterminer quel type d’utilisateur vous êtes. Oubliez les détails techniques et débutez en définissant vos valeurs, votre style de vie.

Quel est le type de feu qui vous plaît ? Quel est votre niveau de tolérance à la chaleur ? Il faut savoir que la puissance d’un appareil est étroitement liée à l’espace que vous souhaitez chauffer, mais également à l’utilisation que vous en ferez. Êtes-vous un adepte des petites flambées constantes ou des variations extrêmes d’un feu intense ? Frileux ou intolérant à toute chaleur intense ? Un poêle, un foyer ou un encastrable est plus efficace, plus économique, plus écologique et plus spectaculaire quand il fonctionne à feu vif. Il faut donc éviter le piège d’un plus gros appareil, c’est bien plus beau ! Il est vrai qu’un appareil de grande dimension offrira un feu spectaculaire, mais il faut comprendre que ce feu produira également beaucoup de chaleur. Et il est faux de penser que les petits appareils n’offrent pas de belles flambées. Finalement, il vaut mieux un immense feu dans un petit appareil qu’un petit feu dans un grand. Mais, la capacité de chauffage n’est pas la seule donnée à considérer pour choisir un appareil. L’endroit où vous pensez l’installer s’avère important car, vous vous en doutez, certaines caractéristiques techniques ou exigences de sécurité limitent les possibilités d’emplacement comme le dégagement minimal requis par rapport aux matériaux combustibles, un accès pour installer une prise d’air extérieur et l’espace nécessaire à une installation conforme.

Alors un poêle, un foyer ou un encastrable ? En dehors des dimensions, chacun de ces types d’appareils possède des caractéristiques bien particulières.

Le poêle est un appareil de chauffage indépendant complet qui n’a pas besoin de matériau de finition pour terminer son habillage, comme c’est le cas avec les familles des Stûv 16 et des Stûv 30. En outre, le Stûv 30-compact H peut être équipé d’un accumulateur de chaleur qui la diffuse progressivement dans toute la pièce pour votre plus grand confort.

Si vous souhaitez un appareil qui se fonde dans votre décor, le foyer sera la solution idéale. La capacité d’intégration architecturale des Stûv 21, des Stûv 16-Z et des Stûv Gaz sied parfaitement à ce type de projets. Les Stûv 21-clad sont des foyers qui ne nécessitent aucun travail de finition. Voilà une solution parfaite pour l’installation d’un foyer dans une construction déjà existante !

Un encastrable comme le Stûv 16-in s’intégrera à merveille dans la cavité d’un foyer existant pour le convertir en un appareil performant et sécuritaire. Et vous ne perdrez rien du spectacle des flammes en plus d’apporter un style unique à votre décor.

Il ne reste plus qu’à déterminer si vous êtes plus du type chauffage au bois ou chauffage au gaz.

Avec le bois, rien de tel pour créer une ambiance chaleureuse. C’est le plaisir de voir la flamme prendre naissance et s’éteindre devant vos yeux ! C’est aussi le défi et la fierté de réussir un beau feu. Quant au gaz, il vous simplifie la vie. Vous avez en même temps la beauté d’un feu et sa chaleur constante à portée de main.

Dans les deux cas, l’accès et la gestion de la ressource, le bois ou le gaz en l’occurrence, sont des facteurs à considérer. En effet, si vous habitez un condo ou une maison, à la campagne, en banlieue ou au centre-ville, vous devrez réfléchir à l’option qui se prête le mieux à votre situation.

En résumé, avant de vous décider pour un poêle, un foyer ou un encastrable, rappelez-vous quel rôle il jouera dans votre maison, la pièce où il sera installé et quel est votre combustible de prédilection.

Tous les poêles et foyers Stûv proposent en plus d’un rendement optimal, une large vision sur le feu et plusieurs modèles offrent la possibilité d’un feu ouvert pour profiter du spectacle des flammes en direct. Pour vous guider dans votre réflexion, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel certifié en chauffage d’appoint. Tous les revendeurs autorisés Stûv possèdent les compétences nécessaires afin de vous apporter les précisions dont vous avez besoin pour confirmer votre choix et trouver le Stûv qu’il vous faut !

Obtenez le catalogue

Merci, nous avons bien reçu votre demande!

Nous apprécions la confiance que vous témoignez à notre entreprise et à nos produits. C’est avec plaisir que nous vous acheminons votre catalogue.

Restez connecté avec nous :